Le saviez-vous ?

Pied diabétique & ETP

1 patient diabétique sur 10 souffre de mal perforant plantaire 1. Celui-ci est un signe d’atteinte des nerfs et des vaisseaux périphériques et peut conduire à l’amputation 1.
Il s’agit d’une complication grave du diabète qu’il est donc important de surveiller pour la prévenir 2.

La surveillance des pieds des patients diabétiques doit être faite à chaque consultation, mais engage également le patient dans son quotidien. Aussi, l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) diabétique devra également être axée sur l’auto-surveillance des pieds 2.

L’ETP se déroule en plusieurs séances de groupe ou individuelles animées par un professionnel de santé (médecin, infirmier) formé à l’éducation du patient 2,3. Il est important d’évaluer le patient à la suite de ces séances pour s’assurer de la bonne compréhension des messages 2.
Concernant le pied diabétique, les séances d’ETP doivent apporter informations et clés au patient, lui permettant :
1- De comprendre la maladie et les complications
2- De prévenir les complications évitables
3- De s’adapter à sa situation

Auto-surveillance quotidienne des pieds des patients diabétiques 3 :
 
  • Inspection journalière des pieds, y compris les espaces entre les orteils
  • Aide d’une tierce personne possédant les compétences nécessaires pour inspecter les pieds, si le patient diabétique est incapable de le faire (si la vision est altérée, les diabétiques ne doivent pas se charger de leurs propres soins des pieds)
  • Lavage régulier des pieds avec séchage très soigneux, particulièrement entre les orteils
  • Température de l’eau toujours < 37 °C
  • Pas de radiateur ou de bouillotte pour réchauffer les pieds
  • Pas de marche pieds nus à l’intérieur comme à l’extérieur ; ne pas porter de chaussures sans chaussettes
  • Pas d’utilisation de produits chimiques ou de pansements pour enlever les cors et les cals
  • Inspection et palpation quotidienne de l’intérieur des chaussures
  • Pas de chaussures serrées ou des chaussures avec des bords rugueux et des coutures irrégulières
  • Utilisation d’huiles lubrifiantes ou des crèmes pour peau sèche (mais pas entre les orteils)
  • Changement de chaussettes tous les jours
  • Chaussettes portées avec les coutures à l’intérieur ou mieux encore sans coutures. Ne jamais porter de chaussettes hautes et serrées
  • Couper les ongles droits
  • Exérèse des cors et cals par un professionnel de santé
  • Sensibilisation des patients à la nécessité que leurs pieds soient examinés régulièrement par un professionnel de santé
  • Prévenir le soignant de la survenue d’une ampoule, d’une coupure, d’une égratignure ou d’une plaie
 
  • Étude ENTRED 2007-2010. Résultats épidémiologiques principaux d’Entred-métropole. Disponible à partir de l’url : http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-chroniques-et-traumatismes/Diabete/Etudes-Entred/Etude-Entred-2007-2010/Resultats-epidemiologiques-principaux-d-Entred-metropole (consulté le 25/06/2018)
  • HAS. Guide parcours de soins. Diabète de type 2 de l’adulte. Mars 2014.
  • Groupe de Travail International sur le Pied Diabétique. Consensus International sur le Pied Diabétique 2007.
 

actualités

scientifiques

CALENDRIER

recrutement

de talents

EN SAVOIR PLUS